MWC 2015 - 2014, une année... de transition ?

Mobile World Congress 2014. Salon spectaculaire, et pour d'autres raisons que de nouveaux produits spectaculaires... Côté Mobile, rien de nouveau ou presque rien. En revanche, la/les nouvelles vagues d'innovation pointent leur nez...  

D'abord, une énorme affluence pour Barcelone, et pour le salon, avec 84000 visiteurs professionnels sur place, et des millions en ligne. Pas vu de salon informatique de cette échelle en Europe et avec un tel écho médiatique. Pour se faire une idée, l'espace d'expo, c'est plus que la totalité des 8 pavillons du Palais des expositions de Paris, comme un "salon de l'auto"... mobile.  Barcelone, capitale mondiale du Mobile pendant quelques jours ! Chapeau pour les élus catalans qui ont réussi à chiper l'évènement à Cannes, où pourtant l'évènement avait débuté il y a plusieurs années. 

Economiquement, le MWC 2014 achève de montrer que le mobile est devenu le moteur de toute l'industrie ITechnologique. Et aussi, par ricochet, le moteur de l'économie tout entière. Fabricants de matériels, de logiciels ou services, toute l'industrie technologique travaille pour le Mobile qui fait travailler les industries et services en imposant l'innovation, tire la demande, etc... 

Fascinant de voir, par ce salon géant, l'incroyable impact mobile : innombrables fabricants de matériel (téléphones, tablettes, infrastructure réseau), Opérateurs de téléphonie et autres opérateurs de services de communication, intégrateurs de solutions et SSII, agences de marketing/com, applications mobile, logiciels entreprise sur mobile, navigateurs et OS pour mobiles, banques et services financiers mobiles, Consommation mobile, Santé Mobile, Automobile connectée, Maison connectée, Ville connectée (Smart City), robotique, etc. 

Fascinant de voir les stands IBM ou CIsco ou Google mesurer une fraction du stand de Samsung, à peine aussi grand que le stand Mozilla ; quasi absence des grands éditeurs de logiciels... Mais il était impossible de tout voir...

Sur le front des annonces technologiques, rien de spectaculaire et spécifique aux réseaux mobiles n'a été annoncé. Comme un salon de transition. 

Allons-y de notre spéculation : le secteur est parvenu à un équilibre provisoire entre offre et demande d'innovation. L'innovation était auparavant motivée notamment par la demande de bande passante qui entravait les réseaux mobiles et le déploiement de services et applications nouvelles. On a inventé la 4G. Elle a commencé à se généraliser, a répondu à cette demande. Une 5G est d'ores et déjà prête, ou proclamée telle, chez certains fabricants, mais la demande n'est plus à cet endroit. 

On voit poindre les nouveaux fronts... Il est fort possible que dans les mois et les années qui viennent la roue tourne vers le Big Data et l'Internet des objets connectés (Internet of (connected) Things IOT)... fixes et mobiles. Ce sera alors la course aux solutions BigData, applications et mini-device connectables, plutôt qu'à des smartphones/tablettes de plus en plus riches de fonctionnalités ou des bandes passantes plus larges... à moins que ce ne soit la sécurité et l'impression 3D qui tirent l'innovation. A suivre lors du prochain MWC !